"Vous êtes de sang bleu"


La série photo “Vous êtes de sang bleu” se moque des publicités pour les protections hygiéniques qui représentent le sang des règles par du liquide bleu.

Ce n'est qu'en 2018 que la marque Nana a pour la première fois, en France, montré du liquide rouge pour symboliser le flux menstruel dans une campagne publicitaire.

Un an plus tôt, cette publicité aurait été censurée par l’ARPP — autorité de régulation professionnelle de la publicité — car la vue du sang sur une serviette hygiénique aurait pu “offenser le public”.

De même en 2015, Instagram a censuré deux fois l’image d’une jeune femme allongée affichant une trace de sang sur son bas de pyjama et sur son drap.


S’il n’y a pas de problème à voir du sang gicler dans un film de Tarantino ou encore en véritable marée dans un épisode de Games of Thrones, celui des règles, manque encore de représentations.

Certaines sociétés — comme la marque américaine Kotex — ont matérialisé le sang avec des paillettes rouges. Liquide vaisselle, paillettes... ne devrions-nous pas passer à une représentation réaliste des règles ? Si les protections périodiques servent à absorber cet étrange liquide bleu, c’est que visiblement nous devons saigner bleu... J'ai donc décidé de parodier ces publicités en mettant en scène des personnes qui perdent ce fameux sang bleu, dans un environnement kitsch. J’ai utilisé l'esthétique des années 1980 afin de montrer le côté rétrograde de ce positionnement. Par la même occasion, j'ai voulu jouer avec l'expression "être de sang bleu" qui signifie "être de sang royal" pour faire passer le message à toutes les toutes les personnes ayant leurs règles : “vous êtes des reines”.



En parodiant ces publicités aseptisées, léchées, avec lesquelles nous avons grandi, j’ai voulu briser le tabou autour de la représentation des règles. L’idée est surtout de rappeler qu’il n’y a aucune raison de se sentir sale ou avoir honte de ses règles. En riant de ce liquide bleu qui enjolive les règles et qui ressemble plus à du gel WC qu'à du vrai sang, je montre que ce type de représentation n’est pas à prendre au sérieux et ne doit pas servir de référence. Au-delà de l'absurdité et du second degré, cette série vise avant tout à ouvrir le dialogue autour des règles afin que toutes les personnes menstruées se sentent plus à l'aise avec leur corps et leurs fluides.

Using Format